Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Loisirs / Tourisme / Découvrir Visé / Les gildes de Visé

Les gildes de Visé

Les gildes à Visé

 

La Gilde était au Moyen-Age une compagnie militaire formée par les habitants d’un bourg pour la défendre contre les périls extérieurs et assurer sa sécurité intérieure.

Aujourd’hui, ces compagnies constituent des sociétés de tir mais surtout un riche patrimoine et chacune possède son propre musée.

Il existe 3 Gildes : les Arbalétriers (les plus anciennes gildes de Belgique), les Arquebusiers et les Francs Arquebusiers.

Pour les découvrir de la meilleure manière qu’il soit, il faut les voir défiler soit lors de leur fête patronale, soir lors de leur fête d’été durant laquelle vous aurez le privilège d’assister au tir officiel qui accorde deux titres de Roy de la fête et de suivre le « gast » où défilent en grand apparat, les membres des Gildes et leurs épouses.

 

La Compagnie Royale des Anciens Arbalètriers Visétois

En 1310, Thibault de Bar, 74ème Prince-Evêque de Liège acquit les droits de la   justice de Visé.
Suivant la tradition, celui-ci fonda en 1310 pour défendre la ville, une compagnie d’Arbalétriers.  Au cours des siècles, ceux-ci s’illustrèrent dans cette tâche et repoussèrent bien des attaquants.
Les activités militaires de la gilde perdurèrent jusqu’au 17ème siècle.
Puis, après la disparition de la Principauté de Liège, cette milice communale se métamorphosa progressivement en une société historique soucieuse de perpétuer ses us et coutumes et de promouvoir le tir à l’arbalète.
 
Actuellement, les membres organisent chaque année 3 fêtes et diverses manifestations pour commémorer les traditions ancestrales de cette Compagnie si typique.
  • LA DESCENTE : l’avant dernier dimanche d’avril
  • LA SAINT-GEORGES : dernier dimanche d’avril
  • LA FÊTE DIEU : le 2ème dimanche d’août
 
Le dernier dimanche d’avril et le 2ème dimanche d’août, les arbalétriers défilent en grand uniforme dans les rues de Visé et perpétuent ainsi, de façon grave et émouvante à la fois, les vieilles coutumes locales Ils font le ravissement les spectateurs avides d’authenticité.
Dans leur musée, les Arbalétriers conservent jalousement de précieuses archives et d’authentiques joyaux comme le collier du Roy (XV au XVIIIème siècle), la statue de leur Patron Saint-Georges (XVIIIème siècle) et une collection inégalée d’arbalètes anciennes.
 
Musée des Arbalétriers

rue Haute 46- 4600 Visé

Visites uniquement sur rendez-vous.

Contact :

Jean-Pol NIHON

0485/55.19.25

Fête patronale : le dimanche qui suit le 24 avril
Fête d’été : le 2ème dimanche du mois d’août

 http://www.arbaletriers-vise.be/

 
La collection du Musée des Arbalétriers Visétois est considérée comme  la plus complète au monde  quant aux différents modèles d’arbalètes.
Cette institution privée a rassemblé au cours de sept siècles d’histoire une multitude de souvenirs aussi originaux qu’exceptionnels.
En combinaison avec une séance d’initiation au tir à l’arbalète traditionnelle, les Arbalétriers visétois offrent à leurs hôtes, une ½ journée d’immersion totale dans le monde de l’arbalète.  Vous pouvez admirer la beauté artistique dont les armuriers de jadis ont fait la preuve, de même que l’ingéniosité des mécanismes des siècles passés.
La collection couvre une grande variété de modèles allant depuis les armes à cranequins du XVème siècle jusqu’aux arbalètes « field » en fibre de carbone du XXIème siècle.

 

La Compagnie Royale des Anciens Arquebusiers de Visé

Fondée en 1579, lors du siège de Maastricht par les armées espagnoles, la Gilde des Arquebusiers s’est vue accorder ses statuts en 1580 par le Prince-Evêque de Liège, Gérard de Groesbeeck. En contrepartie, les miliciens devaient détenir en permanence arquebuses, poudres et balles. La présence aux entraînements était également requise. Il s’agissait de véritables citoyens soldats. Le premier appel des tambours les voyait se regrouper en armes sous les ordres de leur capitaine.

Le patron de la compagnie des Arquebusiers est également celui de Visé, Saint Martin de Tours. Né en 316 dans l’actuelle Hongrie, il fit d’abord carrière dans le métier des armes, mais le geste qui le symbolise à tout jamais, est le partage de son manteau avec un mendiant. Après avoir quitté l’armée, il sera ordonné prêtre et deviendra par suite Evêque de Tours. Il est fête par les Arquebusiers le dimanche qui suit le 11 novembre, la Saint-Martin.
Malheureusement, lors de la première guerre mondiale, le 15 août 1914, l’incendie de la ville n’épargnera pas le local des Anciens Arquebusiers. Il fut reconstruit en 1922 par l’architecte liégeois Thuillier dans le style renaissance mosane. Il abrite à l’étage le musée de la Gilde. Et même si l’incendie détruisit une grande partie des archives, qui remontaient pour certaines au 16e siècle, la Compagnie possède encore quelques trésors : le collier de l’Empereur, le recueil des musiques, les panoplies, une épée carolingienne…  

 

Local et musée

«La Renaissance» Rue Haute, 11- 4600 Visé

04 379.12.64

 sur rendez-vous

Fête patronale : le dimanche qui suit le 11 novembre
Fête d’été : le dernier dimanche de juin.

 http://www.arquebusiers.eu/

 

La Compagnie Royale des Francs Arquebusiers de Visé

Dans le courant de l’année 1909, un nombre important d’Arquebusiers, visétois de vieille souche, ayant à leur tête des anciens membres du comité de la compagnie réunis autour du président, Clément Scaff (1900-1909), se rassemblèrent au sein de la Compagnie des Francs Arquebusiers.

Ils décidèrent de perpétuer les traditions séculaires qu’eux-mêmes et leurs aïeux avaient respectées depuis la fondation de la Gilde des Arquebusiers en 1579. En, effet, avant 1909, les deux Gildes, Francs et Anciens Arquebusiers, n’en faisaient qu’une, la scission s’opéra donc en ce début du 20e siècle et c’est l’année suivante, le dimanche 13 mars 1910, qu’elle fut effective lorsque les Francs Arquebusiers, que les Visétois de l’époque préféraient souvent appeler « les Vîx Rodges », sortirent solennellement dans les rues de la ville en un cortège dont le souvenir, transmis par les membres les plus âgés, est resté vivace dans toutes les mémoires.

Le patron de la Compagnie est Saint-Martin et les Francs le fêtent le dimanche précédant le 11 novembre.

La Gilde a ses particularités par rapport aux autres compagnies : par exemple, lors de la fête d’été, au lieu d’assister à la grande messe dominicale, les Francs se rendent au cimetière de Lorette où se déroule une émouvante cérémonie d’hommage aux membres défunts. Le musée, sis en leur local rue Dodémont, a plusieurs attraits majeurs. On y trouve des armes à feu retraçant l’évolution de l’armement depuis le mousquet du 16e siècle jusqu’au fusil moderne. On notera aussi un récit de l’époque relatant le combat de Navagne auquel les Arquebusiers prirent part le 20 novembre 1830 et qui fut un des épisodes de l’indépendance de notre pays. 

 

Le Général-Président est Didier Kinet 

rue sur la Carrière 64 - 4600 Visé

04 379 62 28 

0477 42 60 80

 

Le local et le musée

rue Dodémont 3 à 4600 Visé

sur rendez-vous.

L'accès est gratuit.

 pour les visites : 0495 12 29 09

http://www.francs-arquebusiers.be/

Fête patronale le dimanche qui précède le 11 novembre
Fête d’été : le 1er dimanche de juillet

 

Actions sur le document