Aller au contenu. | Aller à la navigation

Environnement
Sections
Vous êtes ici : Accueil Commune Services communaux Environnement P.C.D.N. et Biodiversité

Le Plan Communal de Développement de la Nature et la Biodiversité

 

pcdn2 pcdn 2016_1 pcdn 2016_2 aout2013_environnement

 

Consultez les vidéos de la FRW ( Fondation Rurale de Wallonie) en cliquant ci dessous sur les liens :

-Braine-le-Château : passe à poissons et truites

-Nantes : les noms des végéteaux inscrits sur la chaussée

 

PCDNews – Aménager un petit jardin urbain pour les oiseau

 

La Ville de Visé montre l’exemple en créant des abris pour moineaux dans plusieurs endroits de l’entité, pourquoi pas vous ?

Ce mois-ci, nous vous proposons quelques conseils pour aménager votre jardin en faveur des oiseaux. En effet, face aux pesticides, à la disparition des vieux arbres et aux haies trop souvent uniformes, les oiseaux sont en diminution. Pourtant, il suffit de peu de chose pour ramener les oiseaux dans votre jardin !

Conseil N°1 : Une pelouse diversifiée = Une source de vie

Dans une pelouse les graines de pissenlits et les trèfles attirent, notamment, les Chardonnerets et les Verdiers d’Europe. Le Verdier adore également les graines du cerfeuil sauvage. Si vous préférez un gazon anglais, vous pouvez uniquement réserver quelque mètre carré de pelouse non tondue qui laisseront la place à la flore spontanée ou semer quelques fleurs sauvages afin d’admirer les insectes et les papillons.

Conseil N° 2 : Petits jardins, pensez petits arbres adaptés

Avant d’acquérir des arbres, informez-vous de leurs dimensions à l’âge adulte et de leurs besoins (espace, luminosité, résistance au gel, nature du sol…) faites un croquis de plantation dans votre jardin pour vous assurer de pouvoir les accueillir à long terme dans de bonnes conditions et sans gêner votre voisin. Préférez des essences indigènes et, parmi les essences horticoles, celles dont les fleurs seront butinées par les insectes et les fruits appréciés des oiseaux. Choisissez les variétés pour assurer un étalement des floraisons et des fructifications tout au long de la saison en n’oubliant pas celles dont les fruits ou graines restent disponibles en hiver. Informez-vous auprès de votre pépiniériste qui vous conseillera les variétés répondant à ces critères et adaptées au jardin.

Plantez un pommier ou un poirier basse ou demi-tige, de préférence d’une essence locale telle que le Sabot d’Eysden, la Radoux, le Saint-Remy (Court-pendu rouge).

N’oubliez pas les haies, elles préservent du vent et offrent le gîte et le couvert à de nombreuses espèces. La Ville de Visé a établi une liste des essences locales à privilégier que vous pouvez retrouver sur le site internet en cliquant ICI.

Vous aimez les petits fruitiers ? Les oiseaux aussi ! Les mûres sont prisées des merles noirs et des grives. Ils raffolent aussi des framboises et des groseilles.

Conseil N° 3 : Agrémentez votre jardin de fleurs qu’elles soient vivaces ou annuelles

En vivaces, préférez le thym et la lavande, le fenouil, l’hysope, la pulmonaire, l’origan, ils attirent les insectes, ces derniers étant une source de nourriture pour les oiseaux. Les graines de lavande sont également prisées par les oiseaux. Le Sedum spectabile (Sédum remarquable ou Orpin d’automne) est une belle plante décorative et fourni du nectar tard dans la saison, ses fleurs sont appréciées par les papillons, les syrphes et les abeilles. La scabieuse, l’oenothère, les myosotis, la gaillarde, l’aster, l’achillée, la centaurée et bien d’autres plantes enchanteront votre jardin.

En annuelle, plantez des graines de tournesols, en évitant les variétés doubles car elles sont moins mellifères. Les fleurs de tournesols sont magnifiques et offriront des graines que vous pourrez récupérer pour nourrir les oiseaux en hiver. Pensez également aux cosmos, tagète et zinnia.

Conseil N° 4 : Vous possédez un vieux mur ou un abri de jardin ?
Plantez contre ceux-ci un chèvre-feuille, du lierre, de la morelle douce amère ou une vigne vierge. Les fauvettes et les grives aiment les baies du chèvrefeuille ! Pensez également à végétaliser la toiture de votre abri de jardin, la nature gagnera quelques mètres carrés, l’abri sera mieux protégé et s’intégrera dans le paysage.

Conseil N° 5 : A ne pas oublier

Taillez vos haies avant la fin mars pour éviter de perturber la nidification des oiseaux. Laissez un petit tas de branche au fond de votre jardin, il fera le bonheur des insectes et des oiseaux. Si vous possédez un vieil arbre même mort, conservez-le ! Il servira de refuge à de nombreux insectes et aux oiseaux, notamment des pics et des mésanges.

Et surtout bannissez de votre jardin les herbicides et les insecticides car ils empoisonnent les oiseaux et suppriment leur nourriture.

 


Luc LEJEUNE
Echevin du Développement territorial,
De la Mobilité et de l'Entretien

 

 pcdn 1 fev2016 pcdn 2 fev2016 

 

Cliquez sur les liens ci-dessous pour accéder aux textes :

 

Le P.C.D.N.

La biodiversité sur le territoire

La lutte contre les plantes invasives

L'échelle à poissons de Lixhe

 

 

Actions sur le document