Aller au contenu. | Aller à la navigation

Le mot du Bourgmestre
Sections
Vous êtes ici : Accueil Commune Vie politique Le mot du Bourgmestre Le mot du Bourgmestre août 2017/01

Le mot du Bourgmestre août 2017/01

Billet du Bourgmestre

Déménagement des bureaux financiers de Visé vers Liège ?

Le 16 juin dernier alerté par des informations concernant le déménagement des « Finances » à Liège j'avais écrit au Ministre des Finances Johan Van Overtveldt pour lui signaler mon opposition à ce déménagement. En voici quelques extraits :
« Il est clair que ce déménagement engendrerait de nombreux inconvénients pour la population des communes de Bassenge, Blegny, Dalhem, Juprelle, Oupeye et Visé.
En effet, ces personnes devraient se déplacer à Liège dans un quartier où les places de parking sont quasi inexistantes. Sans oublier les transports en commun inadaptés surtout pour les communes rurales.
Ce transfert constituerait également un handicap lors du dépôt des déclarations fiscales et autres formalités au volet finances.
Je me permets dès lors, d'insister pour que ce déplacement n'ait pas lieu. »
Celui-ci a écouté mon point de vue.


Voici un extrait de la lettre qu'il me fait parvenir :


« Le SPF Finances rationalise et restructure ses bâtiments depuis plusieurs années. Le processus est en constante évolution, principalement pour les bâtiments dont le contrat de bail vient à échéance, ce qui est le cas de l'immeuble sis Allée Verte à Visé.
Après analyse de taux d'occupation du bâtiment, du coût par agent, des besoins fonctionnels des services de ligne et de la place disponible à la Tour de Liège, il s'est avéré qu'il était injustifié de mettre fin à ce contrat de bail, raison pour laquelle le SPF Finances n'abandonnera pas le bâtiment pour le 31 janvier 2018.
Je tiens néanmoins à vous confirmer que, si le SPF Finances devait quitter Visé à l'avenir, le service aux citoyens continuerait à être assuré, pendant la période tax-on-web, comme dans toutes les communes qui ont été abandonnées par le SPF Finances ces dernières années. L'Administration générale de la Fiscalité y organiserait des permanences, en concertation avec les autorités communales. »


C'est donc une victoire pour les Visétois, mais il conviendra de rester attentif à l'avenir.

Le 10 août 2017,

Marcel Neven,
Bourgmestre

Actions sur le document