Histoire de Visé

Cité de l'oie

L'Oie, emblème de la Ville de Visé

A proximité de l'Ile Robinson et le long du halage, vous pouvez y observer l'emblème visétois, les oies.

Ce palmipède a acquis ses lettres de noblesse à Visé suite à une légende qui veut que lors de la seconde moitié du XIVe siècle, la ville résista farouchement aux soudards du Prince-Evêque Jean d’Arckel et parmi les assiégés se trouvait une jeune fille gardeuse d’oies. Elle arracha aux ennemis leur étendard.

Les visétois ont eu le bon goût de croire en cette légende et ont eu aussi le bon goût de goûter à l’animal qui avait les faveurs de cette jeune fille.
De génération en génération, la préparation de ce plat s’est affinée pour en faire aujourd’hui l’oie à l’instar de Visé. La recette est conservée jalousement dans le plus grand secret par quelques cuisiniers de la ville et quelques familles visétoises de vieille souche. A déguster !

 

 Ville Martyre de la Grande Guerre

1914.......La Grande Guerre !

Visé, en ce mois d'août, sera le théâtre d'une tragédie : Visé, détruit, brûlé.

En tout 600 maisons et tous les édifices publics (la Collègiale, l'Hôtel de Ville, l'ancien couvent des sépulchrines) seront anéantis par les flammes.


La population mâle sera emmenée en captivité, les femmes et les enfants chassés en Hollande.

Triste bilan : 42 visétois seront massacrés, 10 mourront en captivité, 4 soldats belges et deux gendarmes seront tués.


Triste titre pour une si belle Ville : Visé sera la re des villes martyres de la Grande Guerre.

A Voir :

Le monument aux morts de la Grande Guerre, oeuvre de l'architecte Falise, à côté de l'Hôtel de Ville.

La stéle commémorative de la mort des deux premiers gendarmes qui tombèrent pour la patrie, sur la Place Reine Astrid, près de l'entrée de la Poste.

Le monument érigé en mémoire des deux premiers fantassins tués sur la rampe du pont de Visé.

 

Petite chronologie du pays de Visé

Quelques repères


  • -100.000 Traces du Paléolithique Moyen à Argenteau, Lanaye, Lixhe et Visé.

  • 1er au 4e s Petit vicus gallo-romain de Visé, cimetière à Visé, Tumulus à Lanaye-Emael.

  • 8e s. -780 Époque de Charlemagne. Première mention de l'église de Visé en 780.

  • 843 Traité de Verdun, modifié, pour nos régions par le traité de Meerssen en 870.

  • 983 Tonlieu du marché de Visé donné au Prince Évêque de Liège, Notger.

  • 1012-1015 Acquisition du domaine de Visé par le chapitre de la Cathédrale Saint-Lambert.

  • vers 1040 Première mention du château d'Argenteau.

  • 1106 La Querelle des Investitures. Bataille du Pont de Visé entre Henri IV et Henri V.

  • 1310-1312 Compagnie armée d'Arbalétriers - Les Templiers chassés par le Prince-Évêque.

  • 1330-1338 Achèvement des remparts de Visé - Translation de la châsse de St Hadelin à Visé.

  • 1347-1384 Siège d'Argenteau par les Liégeois - Visé devient bonne Ville de la Principauté.

  • 1467-1468 Années Terribles et destruction de Visé par le duc de Bourgogne, Charles le Téméraire 1579 Prise de Maastricht par les Espagnols et fondation des Arquebusiers Visétois.

  • 1574 -1613 Autorisation de construire une Maison de Ville et achèvement de celle-ci .

  • 1616 -1650 Installation des Chanoinesses du Saint-Sépulcre et des Récollets à Visé.

  • 1634-1643 Siège d'Argenteau par les Espagnols - Gilles de Saroléa est seigneur de Cheratte

  • 1673 Siège de Maastricht par Louis XIV. Mort de d'Artagnan le 25 juin-

  • 1674-1675 Prise de Navagne, d'Argenteau et remparts de Visé démantelés par les Français

  • 1790-1792 Bataille du Pont de Visé et entrée des Républicains français à Visé

  • 1850-1867 Canal Liège-Maestricht - Aménagement de la Meuse avec barrages et écluses

  • 1861-1899 Ligne de Chemin de fer privée Maastricht-Liège et nationalisation de la ligne

  • 1868 - 1909 - Pont privé de Visé, et sa nationalisation

  • 1914 Quinzaine Tragique à Visé : 4 août : arrivée des Allemands, 15 août incendie de Visé

  • 1920-1930 Reconstruction de Visé

  • 1939 - Achèvement du canal Albert et début de la drôle de guerre

  • 1940-1944 Seconde guerre mondiale 10 mai 40 : attaque allemande - 12 septembre 1944 : libération

  • 1958-1960 Europe des 6 - Le Bouchon de Lanaye "saute" avec la 3e écluse de Lanaye

  • 1965-1974 Echangeur autoroutier de Cheratte et autoroute E25 à Visé

  • 1977 Fusion des communes : le Grand Visé avec Argenteau, Cheratte, Lanaye, Lixhe et Richelle

  • 1977-1979 Fermeture du charbonnage de Cheratte et développement du zoning industriel de Visé

  • 1980 - Electrification des lignes SNCB

  • 1992 - Traité de Maastricht


Copyright 2004 SRAHV. Tous droits réservés.


A Voir :

Le monument aux morts de la Grande Guerre, oeuvre de l'architecte Falise, à côté de l'Hôtel de Ville.

La stéle commémorative de la mort des deux premiers gendarmes qui tombèrent pour la patrie, sur la Place Reine Astrid, près de l'entrée de la Poste.

Le monument érigé en mémoire des deux premiers fantassins tués sur la rampe du pont de Visé.


 

 

 

 

Actions sur le document
Coordonnées

Hôtel de Ville

rue des Récollets 1,

4600 Visé

Tél.général :

04 374 84 10  

facebook boutonlogo twitter 2

 
« Avril 2018 »
Avril
LuMaMeJeVeSaDi
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30