Un ouvrage exceptionnel à l'aune du centenaire de la Grande Guerre

Un colloque en 2017 a évoqué comment Visé allait renaître dans les années 20 après sa destruction quasi complète en août 1914. Les communications ont été publiées dans un vaste ouvrage de 240 pages et 190 illustrations disponibles au musée, au centre culturel et dans les bonnes librairies : Les nouvelles associations et comment Visé fut reconstruit

 Trois grands axes dans ce livre de 240 pages : la reconstruction morale avec comment les 3 compagnies armées qui font la richesse du patrimoine immatériel visétois ont reconstruit leur local et boosté leur renouveau (articles signés par Claude Fluchard, Eddy Bruyère et Alain Woolf). De nombreuses associations ont été créées dès 1919 pour la reconstruction (les sinistrés visétois) que ce soit pour la mémoire (Déportés, Anciens Combattants et Société Archéo-Historique de Visé) ou pour le renouveau social (régionale d'habitations) ou économique (syndicat d'initiative, association des commerçants).

Le deuxième axe est la reconstruction patrimoniale : tant les églises (par M.Dury) que les maisons et patrimoines de Visé (par jean-Pierre Lensen). Depuis le fonds du Roi Albert jusqu'à l'office des Régions Dévastées, Visé, la ville la plus impactée en 1914 de la province de Liège  a été fortement soutenue dans sa reconstruction. Plus de 300 maisons ont ainsi pu être reconstruites durant lka décennie 1920. L'urbanisme n'est pas en reste car Visé est entrée véritablement dans le XXe s. avec les rectifications des artères locales, de nouveaux quartiers, le rehaussement de certaines chaussées et un nouveau pont. Mais celà ne s'est pas toujours fait dans la quiétude. Le lecteur retrouvera la liste de tous les propriétaires, des 47 architectes ainsi que de la trentaine d'entrepreneurs qui se sont penchés sur le renouveau visétois. De nombreuses photos originales ajoutent des éléments majeurs à ce livre.

Le troisième axe est la relation que la population et les médias ont eue avec les pays voisins : les Pays-Bas neutres et l'ennemi allemand ainsi que le rappel de ce journal belgé édité à Maastricht, le Courrier de la Meuse (articles signés par Claude Fluchard et Eddy Bruyère).

Ce livre sorti à la mi-juillet est disponible au musée (le prix grand public est de 31 € (+ 3 € de port éventuel) et les membres de la S.R.A.H.V. peuvent encore l'obtenir au prix de 28 € jusqu'au 15 août. Disponible au bureau du musée de Visé (ouvert en semaine de 9 h. à 12 h. et de 14 h. à 16 h). Pour tous renseignements contact 0495-496391

 

 

 

Actions sur le document
Coordonnées

Hôtel de Ville

rue des Récollets 1,

4600 Visé

Tél.général :

04 374 84 10  

facebook boutonlogo twitter 2

 
« Octobre 2018 »
Octobre
LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031