Musée des Anciens Arquebusiers

 Événements :

 

 

 

 

 

arquebusiers 1

arquebusiers 2

concert arquebusiers

 

Les premiers documents conservés par la compagnie ont été l'acte de reconnaissance et les statuts accordés par le prince-évêque de Liège (1599). Les privilèges obtenus, les procès verbaux de réunions... ont commencé de constituer le trésor de la gilde. On y recensait par la suite le collier d'argent et de vermeil, des plats en argent et en étain, des armes anciennes, des statues et des drapeaux.

Peu de choses ont pu être sauvées du criminel incendie de 1914, le précieux collier étant un des trop rares biens rescapés. Les arquebusiers se sont attachés à reconstruire leur patrimoine. Ainsi est né le musée destiné à rassembler les pièces qui ne servent pas, ou plus, à leurs manifestations.

De par sa vocation première, la compagnie s'est toujours intéressée aux armes, et les collections les plus importantes sont consacrées essentiellement aux armes à feu et aux armes blanches. Mais nous trouvons dans les vitrines bien des documents qui se rapportent à la vie de la gilde et à la ville de Visé.

Dès son entrée au local, le visiteur est interpelé par les uniformes exposés. Le hall franchi, voici la salle de réunion du comité de la compagnie où sont accrochés de nombreux portraits de dignitaires et des photos de groupes d'arquebusiers. A voir dans cette pièce :

  • Une photo de l'empereur Nicolas THONON (1871-1899), en grand uniforme, portant le collier des arquebusiers. Ce collier (non exposé) se compose de onze médaillons en argent ciselé et repoussé, offerts par les dignitaires de la gilde entre 1580 et 1625, avant d'être montés en guirlande pour accompagner le papegaie.

  • Un très beau vitrail du XVIIè représentant saint Martin, patron de la gilde.

  • Plusieurs assiettes en étain, gravées et datées (XIXè siècle).Des photos du vieux Visé, dont une de la splendide chaire à prêcher de la collégiale (détruite dans l'incendie de 1914).

Les collections renferment évidemment de nombreuses représentations de saint Martin : tapisseries, dessin à la plume, médailles... La vitrine (R) où sont exposés quelques souvenirs du 400è anniversaire rappelle à chaque visiteur les festivités grandioses qui égayèrent la cité mosane au mois de juin 1979.

A remarquer qu'une bibliothèque rassemble livres et documents qui concernent la société visétoise et les autres gildes historiques.

Le précieux collier ne se trouve pas au local, pas plus que la dizaine de drapeux brodés, les équipements et les uniformes de la gilde. Visibles aux jours de fête, ils sont conservés chez les membres.

Ce musée conçu et enrichi par les arquebusiers s'adresse d'abord aux arquebusiers et aux visétois, mais est largement ouvert à tous. Sa diversité est due aux nombreux dons des membres et sympathisants.

Le visiteur y trouve le reflet de l'esprit arquebusier, cette réalité insaisissable que créent plus de 400 ans de traditions et de coutumes.

Site internet des Anciens Arquebusiers

 

Info : Local et musée (ouvert sur rendez=vous)

«La Renaissance»

Rue Haute, 11

4600 Visé

Tél : 04/379.12.64

Actions sur le document
Coordonnées

Hôtel de Ville

rue des Récollets 1,

4600 Visé

Tél.général :

04 374 84 10  

facebook boutonlogo twitter 2

 
« Décembre 2018 »
Décembre
LuMaMeJeVeSaDi
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31